À propos

L’École Quantik et son histoire

L’École Quantik Doula a ouvert ses portes en août 2020 et dès son ouverture, elle fût un grand succès à la suite de l’accueil phénoménal que le monde des naissances lui a fait. Comme quoi, elle était attendue!

Ses premières cohortes d’étudiant.e.s sont arrivées en janvier et juin 2021, et déjà avec plus de 300 étudiant.e.s en formation, dont plus de 100 à graduer en novembre 2021, on peut dire qu’en moins d’un an, l’École Quantik est devenue une institution en ce qui concerne le devenir doula.

Cette École se distingue par sa posture entre science et sacré, mais aussi, et surtout, par l’expertise et l’expérience de ses professeures qui, à eux deux seulement, détiennent plus de quarante années d’expériences dans le monde de la périnatalité et de l’enseignement. 

L’École Quantik assume haut et fort sa grande vision d’une révolution des doulas à travers le monde entier, ainsi que sa volonté à supporter ses étudiant.es et ses gradué.es dans leur devenir et leur rayonnement à long terme comme doula.

Karine La

Depuis deux décennies, Karine a cotôyé des centaines de naissances. D’abord comme doula, rapidement comme sage-femme. En 2020, elle quitte officiellement son titre de sage-femme pour se consacrer à temps plein à sa mission de formatrice internationale pour les naissances entre science et sacré.

Karine a un baccalauréat en pratique sage-femme à l’Université du Québec. Avant d’être sage-femme, elle a enseigné le yoga pendant 7 ans, a reçu un diplôme d’herboriste familiale et de massothérapeute. Depuis l’enfance, elle tisse avec ses dons de clairaudience et de clairsentience. Passionnée de science, elle s’est spécialisée dans l’exploration du quantique en lien avec la naissance. 

Depuis 2018, elle a créé et facilité son séminaire sur «L’approche quantique de la naissance: l’enfantement entre science et sacré» à travers toute la francophonie mondiale, d’abord en présentiel, puis en virtuel depuis mai 2020.

À ce jour, plus de 1000 sages-femmes, doulas, médecins et autres professionnels de partout dans le monde ont été formé.e.s à son approche. Autrice intuitive et autodidacte, depuis 10 ans ses écrits sur la naissance ont été partagés par centaines de milliers de partages et sa chaîne de podcasts «Tisser l’invisible» est rapidement devenue une ressource incontournable pour tous les passionnés de naissance en puissance et conscience. Karine est mère de 4 enfants, tous nés librement et en puissance entre 2001 et 2019. Elle vit principalement au Costa Rica où elle a une pratique active de doula large spectre et de consultante auprès des familles qui enfantent. Elle vit aussi au Québec (quand il y fait chaud), une partie du monde qu’elle adore!

Découvrez sont Instagram @quantikmama

« Unies pour une même belle et grande vision...»

Mélanie Chevarie

Mélanie est une sage-femme, yogie et herboriste. Elle pratique la médecine fonctionnelle et l’art sacré du « Holding Space».

Elle travaille directement auprès des femmes et des familles depuis 20 ans. Elle a assisté à des centaines d’accouchements à travers le monde. Elle a enseigné aux accoucheuses traditionnelles, sages-femmes et médecins, les urgences obstétricales, la prévention des fistules et a participé à des campagnes de médecine chirurgicale à travers lesquelles elle a pu assister à la reconstruction du clitoris de plusieurs dizaines de femmes.

Ayant fait sa spécialisation la pratique sage-femme en régions éloignées où l’accès aux soins d’urgence n’est souvent pas disponible, Mélanie a eu l’opportunité de développer une pratique équilibrée entre la médecine allopathique et traditionnelle, entre la science et le sacré. Elle a également développé un sens aigu de la médecine préventive, là où l’art de la sage-femme réside.

Elle a reçu un certificat en psychologie de l’Université de Montréal, un baccalauréat en pratique Sage-femme de l’Université du Québec, un DESS en médecine mondiale, un certificat d’étude avancé en Justice Réparatrice et une spécialisation d’une année comme avocate auprès des victimes d’agressions sexuelles à l’Université de Sherbrooke . Elle a reçu un second certificat d’études avancées en Global Health and Human Rights de l’Université de Genève et elle est présentement à la Maîtrise à la Johns Hopkins University en Evidence-Based Education for Health Professional -elle est d’ailleurs la première sage-femme à avoir été acceptée dans ce programme qui est habituellement réservé aux médecins et aux détenteurs d’un PhD. Mélanie a enseigné à The University of British Columbia à Vancouver et à la faculté pour le RCOG.

Mélanie a enfanté sa fille dans la brousse Africaine de façon autonome avec les hyènes qui répondaient à ses chants d’enfantement.

Découvrez son Instagram @diaryofamidwife.